Un complément de la pétition. La version la plus récente de ce document est disponible en "pdf" et en 4 morceaux : dossier1.pdf (couverture, 428 Ko), dossier2.pdf (57 Ko), dossier3.pdf (296 Ko) et dossier4.pdf (33 Ko). Des 15000 premières signatures, nous avons extrait un "florilège" (en pdf) : des commentaires qui disent ce que représente le Palais de la Découverte et ce qu'il apporte ou a apporté au signataire.

Le Palais de la Découverte en danger !

(...) nous avons voulu favoriser parmi les adolescents qui se pressent devant nos expériences, l'éclosion de vocations qui renouvellent le miracle de l'ouvrier Faraday devenu le physicien le plus prestigieux de son pays. Jean Perrin 1937 (à propos du Palais de la découverte)

Rénovation : n. f. (XIIIe ; lat. renovatio « renouvellement).

1° Rétablissement dans l'état premier.

2° Remise à neuf.

ANT . Décadence

Ce préambule lexical a été rendu nécessaire par la perplexité qui nous saisissait lorsque nous entendions ce mot prononcé aussi bien par nos anciens ministres de tutelle que par l'ancien ministre de la culture. En effet, dans ces bouches ministérielles, ce mot se référait à une troisième définition, non répertoriée par le Petit Robert et qui serait approximativement la suivante :

3° Réduction en surfaces et en volumes d'un établissement public, accompagnée d'une modification totale du plan architectural, conduisant à la création d'une structure bien moins adaptée aux activités en vigueur dans le dit établissement, et cela, en chantant les louanges de ces activités et en reconnaissant l'urgence d'en favoriser le développement.

Il faut redonner à la science toute sa place dans notre société.

Il faut replacer la science au c¦ur de notre société.

(Claudie Haigneré Ministre de la recherche le 25 février 2004)

Phrases prononcées avec conviction au cours de la conférence de presse donnée au Palais de la découverte, sur la diffusion de la culture scientifique et à laquelle participait également le ministre de la culture, Jean Jacques Aillagon , qui n'était pas en reste de ses éloges sur la Science et les vertus de son enseignement : " Science, école de rigueur ".

Quels seront les discours et le projet des nouveaux ministres ? Nous comptons sur vous pour les influencer car si rien n'est changé voilà ce qui arrivera !Š

 

Menu

Petite présentation du Grand Palais

40000 m2 ?! Ce n'est pas suffisant !

Le Palais de la Découverte au fil des ans ou l'histoire d'un grignotage désespérant

Quelle superficie pour le palais ?

Le projet de « rénovation »

Un projet scientifique à définir

Et les groupes scolaires dans tout ça !

Le Palais peut-il fermer définitivement ?

 

Petite présentation du Grand Palais

Le Grand Palais est un bâtiment de 80000 m2. Il est occupé actuellement par le Palais de la Découverte, les Galeries Nationales, le commissariat de police. La grande Nef est en travaux de rénovation. D'autres occupants ont déménagé (annexe de la Sorbonne, restaurant universitaire, la DRAC (Division Régionale des Affaires Culturelles)) laissant autant de surfaces disponibles.

Au sein du Grand Palais, le Palais de la découverte occupe une surface de 24400m2 (Tableau Général des Propriétés de l'Etat &endash; Direction Générale des Impôts)

Remarque : pour la grande nef et le commissariat, " rénovation " se traduit par agrandissement. En effet, l'aménagement des sous-sols de la grande Nef va créer de nouvelles surfaces.

Pour le commissariat, donnons la parole au ministère de la culture :

Les espaces du commissariat de police du 8ème arrondissement seront agrandis et rénovés pour offrir de meilleures conditions de travail au personnel et un meilleur accueil pour le public*.

Extrait de " Stratégie immobilière du ministère : le Grand Palais "
http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/politique/qualite-archi/grand-palais.htm

* Soulignée par nous

 

retour MENU

40000 m2 ?! C'est pas suffisant !

La rénovation du Grand Palais est indispensable. L'usure des structures nécessite des travaux de gros ¦uvres qui sont financés par l'Etat.

La mise aux normes des surfaces intérieures sera assurée par un opérateur privé qui se verra confier l'exploitation de la Grande Nef, soit une surface représentant aujourd'hui 40000m2 , plus les surfaces supplémentaires créées en sous-sols (salons, restaurants,Š).

Ainsi, le Grand Palais pourra voir le retour des divers salons artistiques ou de création, de salons commerciaux à dominante culturelle comme la Biennale des Antiquaires, mais également des colloques, congrès, conventions d'entreprises et des événements comme les défilés de mode ou des ventes aux enchères publiques d'¦uvre d'art. Des services aux visiteurs (restaurants, librairie, etc.) seront mis en place.

Extrait de " Stratégie immobilière du ministère : le Grand Palais "
http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/politique/qualite-archi/grand-palais.htm

Mais cela ne semble pas suffisant. En modifiant le plan architectural, par exemple en « tassant un peu » le Palais de la découverte à droite, les Grandes Galeries à gauche, on dégage autant de surfaces pour l'opérateur privé.

Le projet actuel prévoit de réduire la surface du Palais de la découverte à 15000m2.

Extrait de l'appel d'offre

---------------------------------------------------------------------------

L'appel d'offres correspondant a paru dans le journal officiel des communautés européennes (JOCE) le 27 décembre 2002. On y trouve, entre autres choses les superficies concernées :

"Il s'agit:

"- D'assurer la mise en valeur de ce bâtiment d'une superficie d'environ 80.000 m2 - qui est un monument historique - dans sa logique et ses fonctions initiales (manifestations et salons).

"- De rationaliser et d'améliorer les espaces et le fonctionnement des espaces publics, culturels et scientifiques présents dans le bâtiment.

-----------------------------------------------------------------------------------

Cette rationalisation des espaces se traduit pour le Palais de la découverte par une diminution de sa surface totale. Quant à l'amélioration des espaces, nous montrerons plus loin (VOIR Le projet de « rénovation ») combien elle est plus que relative.

Aussi, pour ce qui concerne l'amélioration du fonctionnement des espaces scientifiques, ce qui précède nous rend pour le moins circonspect ! ...

Pour info, aujourd'hui, quatre candidats ont postulé dont le groupe Bouygues par trois de ses filiales

retour MENU

Le Palais de la Découverte au fil des ans

ou l'histoire d'un grignotage désespérant

 

Surfaces du palais de la découverte aujourd'hui

1986palais1.jpg
1986palais1.jpg
252,3 Ko

1986palais2.jpg
1986palais2.jpg
321,4 Ko

 Surfaces du palais de la découverte demain si le projet est réalisé

2008palais1.jpg
2008palais1.jpg
354,0 Ko

2008palais2.jpg
2008palais2.jpg
303,8 Ko

 

retour MENU

Quelle superficie pour le Palais ?

L'une des missions du Palais de la découverte est de présenter les derniers travaux de la recherche. Cette exigence induit d'elle-même un enrichissement de nos présentations (exposés, vitrines, panneaux, audiovisuels,Š). Si l'ambition de l'exhaustivité est irréaliste tant la somme des découvertes scientifiques au cours du XXème siècle est imposante, nous nous devons de présenter les travaux les plus fondamentaux.

Or, aujourd'hui, il est à constater qu'actuellement tel n'est pas le cas. Par exemple, la physique quantique, la relativité restreinte ou générale, la physique du chaos, ne sont pas présentées comme elles devraient l'être. Des surfaces mériteraient de leur être consacrées. Mais celles-ci ne peuvent être créées au détriment des surfaces consacrées aux présentations actuelles ; en effet, les anciens modèles descriptifs ne sont pas voués à l'oubli. La relativité n'a pas remplacé la mécanique newtonienne. Cette dernière est toujours sollicitée pour le calcul de la trajectoire d'un satellite.

Les théories physiques les plus récentes n'ont pas supprimé des programmes scolaires les forces électriques, parce que ce modèle simplifié d'une réalité plus complexe permet d'expliquer simplement toute une catégorie de phénomènes.

En mathématiques, des découvertes formidables ont été faites au XXème siècle. Elles se doivent d'être présentes au Palais. Mais celles-ci ne n'excluent pas le fascinant nombre Ľ qu'une salle honore. On pourrait multiplier les exemples dans toutes les disciplines scientifiques.

Et qu'en sera-t-il des découvertes futures ? Où les présenterons-nous ?

Ainsi, parce que les découvertes les plus récentes n'excluent pas les anciennes (ces dernières étant souvent indispensables pour appréhender les nouvelles plus complexes), il ne serait pas absurde que la superficie d'un établissement ayant la vocation de présenter la science la plus actuelle s'agrandisse !

Or, c'est exactement le contraire qui est programmé. Nous n'exigeons, ni demandons l'agrandissement du Palais de la découverte. Mais si nous voulons être à la hauteur des missions qu'il nous assigne, le moindre serait de conserver la superficie actuelle.

retour MENU

Le projet de « rénovation »

Il prévoit :

- l'abandon de la moitié du Palais de la découverte (toute l'aile nord)

- l'abandon du Palais d'Antin (hall d'entrée) pour créer un grand axe est/ouest qui deviendra une entrée collective Grande Nef-Palais de la découverte-Grandes Galeries.

- l'addition de surfaces supplémentaires côté sud pour obtenir le surface totale de 15000m2.

Extrait de « Stratégie immobilière du ministère : le Grand Palais »
http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/politique/qualite-archi/grand-palais.htm

 

Dans ce contexte, un projet de l'architecture intérieure du Palais de la découverte a été défini :

La durée des travaux (pendant laquelle le Palais sera fermé) est estimée à deux ans ( !Š ).

Est-ce bien le moment de priver les sciences d'un bâtiment de prestige ? Ce projet va imposer une fermeture longue. Est-ce bien le moment ?

Est-ce bien le moment de priver les sciences d'un bâtiment de prestige ? D'autre part, ce projet pharaonique va imposer une fermeture beaucoup plus longue que celle induite par un vrai projet de rénovation. Est-ce bien le moment de priver si longuement le public et le monde de l'éducation d'un outil pédagogique dont l'utilité et l'efficacité sont reconnues de tous ?

retour MENU

Un projet scientifique à définir

Il ne s'agit pas seulement de déplacer un musée, mais d'en concevoir un nouveau. C'est un projet considérable qui nécessite réflexions, études approfondies, imaginationŠ Un projet scientifique doit donc être élaboré. Que devons-nous présenter ? Garderons-nous un espace découpé en disciplines scientifiques comme le Palais l'a toujours été ? Devrons-nous créer des espaces interdisciplinaires ? A quel public s'adresserons-nous ?Š

Le champ des possibles est cependant limité, d'une part, par la superficie réduite qui ne nous autorise pas à conserver la totalité de nos présentations, d'autre part, par la structure linéaire bien moins adaptée aux croisements, aux rencontres entre disciplines que ne l'est un espace radial.

La date du début des travaux est programmée pour le début de l'année 2006, le Palais de la découverte devant fermer en septembre 2005. Et à ce jour pas la moindre étude globale n'a été entreprise.

Qui plus est, le champ des possibles est d'ores et déjà limité, d'une part, par la superficie réduite qui ne nous autorise pas à conserver la totalité de nos présentations, d'autre part, par la structure linéaire bien moins adaptée aux croisements, aux rencontres entre disciplines que ne l'est un espace radial.

Pourtant, un état dont l'ambition est de promouvoir les sciences trouverait dans le Palais de la découverte actuel un précieux outil, certes perfectible, mais proposant tous les jours une offre de médiation scientifique unique au monde en densité et en qualité.

retour MENU

Et les groupes scolaires dans tout ça !

Parce que notre espace sera réduit. Parce que la structure programmée ne sera pas adaptée à la circulation des nombreux groupes scolaires, notre accueil sera forcément réduit.

D'autre part, ces salles, devenues des lieux de passage, ne seront pas propices à la concentration du public (des élèves) assistant aux exposés.

Enfin, la liste des exposés sera également réduite. Par exemple dans cette nouvelle architecture, nos exposés spectaculaires ne trouverons pas tous leur place.

retour MENU

Le Palais peut-il fermer définitivement

La désinvolture qui conduit ce projet, les menaces réitérées de déménagement ou de fermeture qui ont accompagné la vie du Palais de la découverte depuis sa création en 1937, les vertus de la privatisation exaltées par nos gouvernants et par la majorité parlementaire, les contradictions entre les discours sur la nécessité de favoriser le développement des sciences et ce projet qui vise à amputer un lieu où on apprend à les aimer, laissent augurer du pire.

Aussi :

votre signature nous aidera à défendre le Palais de la Découverte.

retour MENU

D'autre part, on peut espérer que, dans ce peuple où subsistent d'immenses réserves inutilisées, il se rencontrera parmi les jeunes visiteurs qui n'ont pas été favorisés par une éducation jusqu'ici toujours réservée à un trop petit nombre de privilégiés, des esprits particulièrement aptes à la recherche, auxquels leur vocation se trouvera révélée ... Jean Perrin 1937 (à propos du Palais de la découverte)

Le personnel du Palais de la Découverte

 

 

retour MENU